Les scénarios de l’après 25 mai

Quelles coalitions après les élections du 25 mai en Belgique ? Combien de temps va durer la prochaine formation du gouvernement ? La N-VA sera-t-elle « incontournable » ? Voilà des questions qui agitent le landernau politique belge au point de prendre une place démesurée dans la (non-)campagne électorale actuelle. Car à force de ne parler que de l’après 25 mai, on ne parle pas de l’avant et du nécessaire exposé des bilans des gouvernements et des propositions de chacun qui doivent guider les choix de l’électeur.

C’est dans l’objectif de poser concrètement les différents scénarios possibles – et d’éviter que ne soient évoqués que ceux qui arrangent certains partis – que j’ai élaboré ce schéma.

Celui-ci est paru dans La Libre Belgique du 30 avril avec un texte complémentaire expliquant la démarche. La page complète peut être trouvée au lien suivant. Vous y trouverez notamment les sous-scénarios possibles en cas d’échecs des négociations.

Suite à cette publication, j’ai été invité à participer au Forum de Midi consacré à ces scénarios, en lien avec l’excellent dossier qu’a consacré Le Vif/L’Express à ce sujet. L’émission est à écouter ici.

Publicités

A propos vlaborderie

Politologue français vivant en Belgique
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Les scénarios de l’après 25 mai

  1. Mathieu Van Vyve dit :

    Aucune place pour les ecologistes, du nord ou du sud, selon vous? Pourquoi?

    • vlaborderie dit :

      Le schéma et les scénarios partent des rapports de forces entre les partis en prenant pour base les sondages et les dernières élections (fédérales 2010 et provinciales 2012). Même en voyant large par rapport à ces données, il y a peu de chance que les écologistes jouent un rôle dans la formation du gouvernement fédéral. En effet Groen est un peu en dessous de 10% en Flandre et Ecolo un peu au-dessus en Wallonie.

      Cependant les écologistes pourraient avoir un rôle important dans deux cas :
      – si Groen faisait mieux que le SPA en Flandre ou en était très proche. Il s’ouvrirait alors la possibilité d’une majorité fédérale « jamaïcaine » qui exclurait tant les socialistes que la N-VA
      – si les trois partis traditionnels Flamands n’ont pas la majorité dans leur groupe linguistique mais que l’on fait tout de même un gouvernement sans la N-VA. On peut alors être tenté d’intégrer tout le monde sauf la N-VA en constituant une coalition fédérale avec huit partis. Personnellement je n’y croit absolument pas : décider d’un programme de gouvernement et constituer un gouvernement dans ces conditions me semble utopique.

      Ces deux cas de figure sont abordés dans le Forum du Midi auquel j’ai participé.

  2. Ping : 25 mai : les suites possibles | Politique belge (et autres…)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s