Les accords secrets et les cahiers Atoma de Jan Jambon

J’étais invité ce jeudi dans l’émission CQFD sur La Première. J’y débattais avec Marc Uyttendaele de la polémique suscitée par les « cahiers Atoma » sur lesquels seraient inscrits l’accord sur les futurs articles de la constitution à réviser. Vous pouvez réécouter cette émission en cliquant sur ce lien.

Mais avant cela, je vous conseille de lire le court billet qu’a consacré Martin Buxant à ce sujet. Je ne peux faire mieux que de citer les six lignes consacrées à l’importance donnée à cette question :

« La Belgique est un pays en mutation perpétuelle et fermer la porte maintenant – hic et nunc – à des révisions d’articles constitutionnels qui pourraient intervenir après 2019 confine au ridicule. S’exciter sur des cahiers Atoma qui – s’ils existent – n’ont pas le début d’un commencement de valeur légale, c’est hallucinant. Un jour en politique belge est une éternité, alors vous pensez bien que la valeur d’un coin de page griffonnée, dans cinq ans – si cette majorité existe encore… -, ne vaudra pas tripette. »

Un emballement médiatique qui rappelle la réflexion d’un des hommes politiques en vue du week-end, Bruno Le Maire : « Tout est faux et de plus en plus faux dans ce que nous regardons de la politique. Les histoires fabriquées de toutes pièces ont remplacé les faits. »

Ces préalables posées, je reviens ici sur deux aspects du débat que j’ai eu avec Marc Uyttendaele.

J’ai d’abord tiqué lorsque M. Uyttendaele a déclaré que « il y a sans doute un accord sur une future réforme de l’Etat ». D’où sort-il ce scoop ? A-t-il une confirmation de cet accord et par qui ? Lorsque je lui demande sur quoi il se base, il justifie cette affirmation gratuite par le fait que c’est la deuxième fois que l’on en parle et que « quand une chose se dit deux fois ça commence à ressembler à une vérité ». On reste confondu devant ce genre d’argumentation, en particulier venant d’un universitaire. Notons simplement que, s’il suit son raisonnement jusqu’au bout, Marc Uyttendaele devrait croire en Dieu. Cela fait en effet bien plus de deux fois que l’on évoque son existence.

L’autre point concerne l’hypothèse, à mon sens délirante, d’une majorité des deux-tiers (nécessaire pour faire une réforme de l’Etat) qui rassemblerait « tous les partis Flamands et un parti trahissant la cause francophone ». Inutile de revenir sur ce que m’inspire le concept de parti traitre à la « cause francophone » puisque je me suis exprimé là-dessus à l’antenne. Mais le plus improbable dans cette hypothèse n’est pas la participation d’un parti franco-traitre mais le fait que « tous les partis Flamands » se mettent d’accord sur une réforme de l’État. On conseillera sur ce point la lecture de l’étude de mes collègues Min Reuchamps, Dave Sinardet et Jérémy Dodeigne qui avaient interrogé les parlementaires des partis Flamands comme Francophones sur leurs positions institutionnelles (voir ici). Contrairement à la vision souvent véhiculée dans les médias francophones, on y voit que les points de vues en Flandre sont très divers (et divergents) sur l’avenir souhaité de la Belgique. Voir Groen et le SPA se mettre d’accord avec la NVA sur une réforme de l’Etat est dans les faits largement utopique. Surtout, il est inconcevable de voir Groen s’engager dans un tel processus sans Ecolo. Quant au SPA, j’ignorai que les relations avec le PS étaient à ce point détériorées qu’il soit envisageable que l’un participe à une réforme sans l’autre. En vérité, personne n’imagine qu’une réforme de l’Etat soit possible sans le concours du PS. Dans la même allocution controversée, Jan Jambon comptait d’ailleurs que le PS soutienne le confédéralisme en 2019.

Notons enfin qu’à l’appui de son raisonnement, Marc Uyttendaele prend comme exemple la sixième réforme de l’Etat. Or il y a bien eu une majorité dans chaque groupe linguistique pour soutenir cette réforme.

Reste que, pour qualifier tous les commentaires autour d’accords secrets supposés, le plus pertinent reste peut-être Coluche qui soulignait que « de toute façon, on en saura jamais rien ».

Advertisements

A propos vlaborderie

Politologue français vivant en Belgique
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s